Les volontaires contribuent à une paix durable au Burundi
14 December 2006

Volontaires VNU et burundais remettent à neuf la salle de pédiatrie de l’hôpital de Bujumbura, capitale du Burundi.Volontaires VNU et burundais remettent à neuf la salle de pédiatrie de l’hôpital de Bujumbura, capitale du Burundi.
Bujumbura, Burundi: Au Burundi, l’action de volontaires contribue à l’installation d’une paix durable pour les citoyens de ce pays. C’est ce qu’ont rappelé Phambu Massanga Tedika, Chargé de programme VNU au Burundi et Alejandra Castillo qui coordonne les activités des volontaires VNU avec l’Opération des Nations Unies au Burundi (ONUB), lors d’une conférence de presse qui a précédé la célébration de la Journée internationale des volontaires (JIV) du 5 décembre 2006. Tous deux ont répondu aux questions des journalistes et des professionnels de la presse et ont expliqué le concept du volontariat pour le développement et le rôle des volontaires VNU pour accompagner l’installlation d’une paix durable au Burundi.

Depuis la première célébration en 1985, à la suite de son adoption par l’Assemblée générale des Nations Unies, la JIV a offert aux volontaires du monde entier l’occasion opportune de promouvoir leurs activités en révélant les bienfaits de leurs contributions au développement économique et social au niveau local, national ou international. Dans le contexte des pays sortant d’une crise ou d’un conflit, les volontaires contribuent à restaurer la paix et à la rendre durable. La Journée internationale des volontaires livre les résultats des efforts bénévoles et volontaires qui, une fois mis en commun, produisent des effets bénéfiques accélérés sur le progrès des sociétés. Selon Phambu Massanga Tedika, « la JIV est la célébration du volontariat et l’expression même de la reconnaissance des réponses efficaces qu’apportent les volontaires aux défis du développement et de la paix. »

Le Chargé de programme VNU a souligné que l’affectation de volontaires VNU auprès d’agences et institutions qui travaillent au développement d’un pays ou aide celui-ci à rétablir la réconciliation nationale constitue une solution immédiate et solide pour réagir et répondre aux urgences des pays à la suite d’un conflit. « Le programme VNU fournit ces ressources humaines aux gouvernements pour les aider à accomplir non seulement les objectifs nationaux de développement, mais aussi les objectifs de développement tels que définis dans la déclaration du millénaire de l’ONU. »

Selon Alejandra Castillo, « les volontaires VNU représentent 30 % du personnel international de l’ONUB au Burundi. Leurs activités couvrent pratiquement tous les domaines d’activités ». Les volontaires sont spécialistes en droit, sociologues, politilogues, photographes, informaticiens, infirmiers, mécaniciens, experts comptables et bien d’autres. Ils apportent en autres une contribution de poids dans les opérations aériennes de la mission, dans la gestion des ressources humaines, les communications et le transport.

Les agences des Nations Unies et notamment le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) font appel au travail de volontaires VNU pour les travaux difficiles de résinsertion, de bon gouvernement, de respect des droits de l’homme qui sont prioritaires dans tout pays sortant d’une crise.

Dans la capitale Bujumbura, les volontaires VNU ont fêté la JIV avec des volontaires locaux et nationaux et ont remis à neuf la salle de pédiatrie de l’hôpital. Deux expositions, l’une de dessins sur la paix par des enfants, et l’autre de photographies montrant le travail des volontaires VNU dans le monde, se sont terminées par une remise de prix d’ecellence aux volontaires burundais pour leur contribution au développement et à la consolidation de la paix dans leur pays.





This page can found at: http://www.worldvolunteerweb.org/browse/countries/burundi/doc/les-volontaires-contribuent-a.html