World Volunteer Web Home  
Volunteerism worldwide: News, views & resources
  Home   About us   Contact us   Contribute   Search   Sitemap 
 
Le programme VNU, UNCCD, PNUD et des volontaires des Nations Unies capverdiens contre la désertification
08 May 2003

Bonn: Le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) et le Secrétariat de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD) ont lancé une initiative commune armant les volontaires pour agir contre le chômage des jeunes, la dégradation du sol et la désertification au Cap Vert. 
"Dans un pays aussi aride que le Cap Vert, où plus de 60 pour cent de la population ont moins de 25 ans, le Gouvernement montre un vif intérêt à mobiliser la jeunesse pour aborder les problèmes de la dégradation de l'environnement et de la pauvreté. Ce projet mobilise l'action volontaire pour à la fois sauver l'environnement et générer des revenus. Il se situe au cœur des réflexions actuelles. Le projet contribuera considérablement aux efforts continus qui visent à intégrer la protection de l'environnement dans les stratégies nationales pour réduire la pauvreté", a déclaré Joseph Byll-Cataria, Représentant résident du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) au Cap Vert. " Avec UNCCD et le programme VNU à bord, nous sommes confiants d'obtenir des résultats réels pour aider à assurer la réduction de la pauvreté et la préservation de l'environnement durable " - a-t-il ajouté -, tout en soulignant : " Ceci va dans le sens du premier et du septième des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) ".

" Le projet pilote prévoit la participation des jeunes sans emploi, soit 36 pour cent de la population, à l'action pour récupérer le sol. Celle-ci est significative en ce sens qu'elle aborde le problème de la pauvreté et celui de la désertification de manière imminente et réciproque ", a indiqué Hama Arba Diallo, Secrétaire exécutif du Secrétariat de UNCCD. " Voilà un exemple frappant de coopération entre agences de l'ONU qui, en même temps, aide des populations vulnérables à lutter contre la dégradation du sol afin d'améliorer les conditions de vie et préserve l'environnement. "

En coopération avec le Secrétariat de la Jeunesse du Gouvernement, les Volontaires des Nations Unies nationaux et les institutions locales d'éducation soutenant les centres de jeunesse entraîneront des instructeurs du Cap Vert sur la façon de démarrer des petites entreprises favorables à l'environnement et à la protection de la biodiversité fragile des îles situées seulement à quelques kilomètres de la côte occidentale de l'Afrique. Ces entreprises pourront inclure dans leurs activités l'irrigation, les plantations côtières d'arbres comme le palmier, le recyclage et l'enlèvement de déchets, l'artisanat et le tourisme vert.

Les nouveaux instructeurs aborderont aussi des sujets ayant trait aux techniques sociales de mobilisation et aux manières de mettre à profit l'action volontaire dans les efforts pour le développement, y compris ceux pour préserver l'environnement.

Grâce aux connaissances nouvellement acquises, les instructeurs entraîneront les jeunes sans emploi sur les manières pratiques de mettre sur pied ces entreprises qui favorisent la conservation de l'environnement. Ils encourageront également la participation des populations grâce au volontariat et la prise de conscience accrue du public sur les mesures de protection de l'environnement.

En plus d'aider à créer des emplois, les VNU favoriseront également une discussion nationale sur le volontariat en tant qu'activité cruciale pour consolider les efforts qui tendent à réaliser le développement durable. En sensibilisant les communautés par ces discussions, les mobilisateurs volontaires travailleront également à la transformation des centres de jeunesse existants en centres de volontaires, avec pour but, à plus long terme, d'installer des Corps de volontaires nationaux.

Le projet servira de catalyseur et d'itinéraire pour une réplique dans d'autres pays d'Afrique, d'Amérique latine et des Caraïbes sévèrement affectés par la dégradation des sols.

Le projet, d'une durée de deux ans, intitulé " Promotion du Volontariat pour la Gestion durable de l'Environnement du Cap Vert ", est financé avec près de 300 000 dollars des Etats-Unis provenant du Fonds bénévole spécial du programme VNU-SVF, 100 000 dollars du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et 100 000 dollars du Secrétariat de UNCCD.

La désertification affecte plus de 110 pays dans le monde et menace la vie de plus de 1,2 milliards de personnes. Si des mesures ne sont pas prises maintenant, les terres arables disparaîtront d'un tiers en Asie, de deux-tiers en Afrique et d'un cinquième en Amérique du Sud, causant l'insécurité alimentaire, des pertes économiques, des déplacements massifs de population hors des secteurs ruraux où la terre est devenue aride et où ne résideront que les plus pauvres de ce monde.