La JIV en Semaine Nationale des Volontaires au Sénégal
16 January 2009
by Aminata Diagne

Dakar, Sénégal: <psonormal></psonormal>La Semaine Nationale des Volontaires, de manière générale, a pour  objet de  promouvoir le volontariat en vue de la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement, au Sénégal.

<psonormal></psonormal>Depuis 2005, pour une meilleure implication de toutes les populations et de toutes les localités du pays, le Comité National de Coordination et de Promotion du Volontariat (CNCPV) a délocalisé progressivement les manifestations au niveau des régions et érigé  la Journée internationale des Volontaires en Semaine Nationale des Volontaires (SNV).

<psonormal></psonormal>Pour l’année 2008, le thème retenu  fut « Volontariat et Développement local   thème choisi compte tenu de l’importance de l’action volontaire dans le processus de développement des communautés à la base. Comme à l’accoutumée, la JIV a  été célébrée le 5 décembre à la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Dakar. La cérémonie a vu la présence de représentants de nombreuses missions diplomatiques, corps de volontaires, associations et organisations diverses, et a été présidée par M. Abdoulaye Balde, Secrétaire Général de la Présidence de la République. Les membres de l’Association des Donneurs Bénévoles de Sang (ANDOBES), se sont distingués par l’organisation d’une collecte de sang dans l’enceinte de la Chambre de Commerce de Dakar, avant même le début de la cérémonie. A neuf heures trente, eurent lieu la mise en place puis le démarrage. Dans son discours de bienvenue, le Coordonnateur du CNCPV, M. Pape Birama THIAM, a salué l’opportunité qu’offrent  de tels moments de retrouvailles dans la famille des volontaires, qui sont de véritables acteurs du développement. En effet, dira-t-il, « dans un contexte international marqué par des périls environnementaux et socio-économiques de tous ordres, le volontaire, en acceptant de s’engager, sans contrepartie, au service de la communauté et de son prochain, au-delà des principes de solidarité familiale ou fraternelle, œuvre de manière concrète à la construction d’un monde de paix et de fraternité ».

<psonormal></psonormal>En outre, il a précisé que le choix du thème « Volontariat et développement local  fut suivie de la  projection du film relatant le passage de la caravane à St-Louis et Matam. Après la projection, place fut faite à la présentation du filtre à eau par le Volontaire  Coréen qui a également projeté les documents de présentation, et offert un filtre de manière symbolique, au Secrétaire Général de la Présidence. Puis la JICA procéda  à une animation pédagogique. En effet,  en collaboration avec le chanteur sénégalais Abdou Guitté Seck, elle a crée une chanson écrite en  Ouolof,  parlant de la nécessité d’effectuer le test de dépistage avant toute union, et de la résistance possible de l’amour aux assauts du sida, dont la diminution du taux de prévalence constitue un OMD.

<psonormal></psonormal>Ensuite, ce fut au tour de l’Ambassadeur du Japon, Son Excellence M. Takashi SAITO, de prononcer son allocution. Dans sa communication, celui-ci s’est dit très honoré d’avoir été invité à la JIV. Puis il fit part du nombre assez élevé de Japonais (trente deux mille) qui ont été envoyés un peu partout à travers la planète, comme volontaires, intervenant dans des secteurs tels que l’Education, la Santé, l’agriculture, etc. En outre, il a mis l’accent sur « L’esprit du Volontaire », qui doit aller de pair avec l’esprit du travail en commun, pour contribuer au développement.

<psonormal></psonormal>En effet, selon lui, la mission du volontaire  doit être d’assister les populations, en leur transmettant leurs connaissances. S’agissant de la contribution au développement, il évoqua le projet ACOPROV dont la tache doit être selon lui, « d’améliorer les conditions de séjour et de travail des volontaires au Sénégal » ; avant  d’exprimer ses remerciements à l’endroit de ce projet et des volontaires sénégalais de manière générale, pour leur engagement et leur rôle dans le renforcement de la compréhension mutuelle et de l’amitié entre les peuples.

<psonormal></psonormal>L’Ambassadeur conclura en disant : « je voudrais exprimer mes profonds remerciements pour l’accueil chaleureux et amical réservé à nos volontaires par les autorités et le peuple sénégalais ». L’allocution de l’Ambassadeur du Japon fut suivi de celle de Son Excellence, M. Donghwan CHOI, Ambassadeur de la République de Corée. Dans sa communication, celui-ci s’est dit très heureux de participer à la cérémonie, et fit part de sa préoccupation relative à la pauvreté qui, selon lui, « constitue une menace pour l’équilibre et la paix dans le  monde, car elle engendre insécurité et violence.  Il est donc du devoir de chaque peuple, poursuivra t-il,  d’apporter son assistance et son savoir-faire à ceux qui en ont besoin ».

<psonormal></psonormal>Ainsi, a-t-il rappelé, « Il n’y a pas si longtemps, la République de Corée comptait parmi les pays les plus pauvres de la planète, avec un PIB par habitant inférieur à 100 dollars par jour. 50 ans plus-tard, elle est devenue la 13e  grande puissance économique mondiale. Ayant bénéficié de l’action des volontaires du Corps de la Paix Américain, la Corée se fait une obligation de transmettre son expérience et son savoir-faire en matière de développement socio-économique dans le monde ; et en ce qui concerne le Sénégal, M. CHOI  signale que son Gouvernement privilégie trois axes de coopération : la sécurité alimentaire, le développement des ressources humaines, l’éducation et la santé.

<psonormal></psonormal>Après avoir félicité les volontaires de son pays  accréditeur,  pour leur invention, l’Ambassadeur  rappela  le slogan des volontaires Coréens qui est : « Partager et Servir » et profita de l’occasion pour remercier les autres corps de volontaires, et le peuple sénégalais pour sa « Téranga » qui se manifeste par l’excellent accueil fait aux volontaires Coréens. Le Représentant de l’Ambassadeur de France dans son discours, fit état du volontariat comme démarche de solidarité,  de citoyenneté, d’échanges interculturels, mais aussi et surtout, comme facteur de développement socio-économique. En effet, précisera t-il : « l’action des volontaires s’inscrit pleinement dans les priorités de la coopération française au Sénégal en matière de lutte contre la pauvreté ». Le Directeur du Corps de la Paix  axa également son allocution  sur la nécessité de promouvoir le volontariat pour atteindre les objectifs de croissance et de développement. M. Bouri SANHOUIDI, Coordonnateur Résident du Système des Nations-Unies prononçant son allocution, commença  par lire le message du Secrétaire Général des Nations-Unies, M. Ban ki-Moon à l’occasion de la Journée Internationale des Volontaires. Ce dernier a dans ce discours, remarqué que la JIV de cette année a coïncidé avec une période économique difficile caractérisée par l’augmentation du prix des produits alimentaires et pétroliers.

<psonormal></psonormal>Autant de défis pour le volontariat, dira-t-il, qui doit être une ressource potentiellement vaste et puissante pour engager les personnes à poursuivre les objectifs de paix et de développement. Par ailleurs, il  précisera  que « la forme culturelle et la définition d’un volontaire peuvent varier en fonction des circonstances, mais le principe de base est immuable : chacun peut faire une différence dans la société ». M. Sanhouidi, après  avoir exprimé le plaisir ressenti de se retrouver dans cette salle, a  montré toute sa satisfaction de voir le projet ACOPROV signé et, réitérer l’engagement du PNUD et des Agences Spécialisées des Nations-Unies à le soutenir, ainsi que tous les efforts de lutte contre la pauvreté et d’amélioration des conditions de vie entrepris par le Gouvernement du Sénégal.

<psonormal></psonormal>Le volontariat, dira-t-il en guise de conclusion, permet de développer des solutions concrètes aux problèmes que rencontrent les communautés, quelle que soit l’organisation dont les volontaires relèvent, et de citer le cas des volontaires Coréens et de les féliciter pour l’invention du filtre à eau. Entre autres conclusions, M. Sanhouidi dira : « Sachez que les initiatives que vous prenez au niveau local sont reconnues au niveau global ». Après la communication du Coordonnateur Résident,  le Secrétaire Général  de la Présidence, M. Abdoulaye Balde, prononça son  allocution. Après les formules d’usage, celui-ci salua l’heureuse initiative du CNCPV consistant en l’organisation  d’une caravane dans le cadre de la JIV 2008, magnifia le soutien des partenaires au développement, notamment le Système des Nations-Unies,  dans sa vision de faire du volontariat un « outil permanent de lutte contre la pauvreté », la valorisation de l’expertise des personnes du 3e âge à travers le Corps des Volontaires du 3e âge ; sans manquer d’aborder les importants programmes initiés par le chef de l’Etat, à travers la Grande Offensive Agricole pour la Nourriture et l’Abondance ( GOANNA), le plan REVA, les Très Grands Projets en faveur des Jeunes des banlieues, etc. Le vernissage de l’exposition, des interviews et un cocktail mirent fin à la cérémonie.

<psonormal></psonormal> 

<psonormal></psonormal> 

<psonormal></psonormal> 

<psonormal></psonormal> 

<psonormal></psonormal> 

<psonormal></psonormal> 

<psonormal></psonormal> 

<psonormal></psonormal> 





This page can found at: http://www.worldvolunteerweb.org/browse/countries/senegal/doc/la-jiv-en-semaine.html