La JIV célébrée avec les réfugiés de Djibouti
17 February 2010

Les élèves de l’école venus assister à la remise des prix. (Programme VNU)Les élèves de l’école venus assister à la remise des prix. (Programme VNU)Les trois filles gagnantes du concours de dessin à l’école au camp d’Ali Addeh. (Programme VNU)Les trois filles gagnantes du concours de dessin à l’école au camp d’Ali Addeh. (Programme VNU)Les membres de l’association de jeunes et Kathryn Mahoney, VNU affectée au sein du HCR, avec le kit de 
jardinage remis à l’association pour la plantation et entretien des arbres.
(Programme VNU)Les membres de l’association de jeunes et Kathryn Mahoney, VNU affectée au sein du HCR, avec le kit de jardinage remis à l’association pour la plantation et entretien des arbres. (Programme VNU)
Djibouti: La Journée internationale des Volontaires (JIV) a eu pour thème en 2009 « Volontaires en faveur de notre planète » pour promouvoir l’aboutissement de la Conférence de Copenhague sur le Changement Climatique du 7 décembre 2009 à un accord mondial pour donner une réponse adéquate à ce phénomène menaçant, dont les effets néfastes se manifestent déjà, et ce surtout dans les pays les plus pauvres.

Djibouti figure parmi les pays qui ont déjà été gravement affectés par les effets du changement climatique. Au-delà du climat très aride, le niveau de précipitation a été en dessous de 50% du niveau habituel en 2005, 2006 et 2008, baisse qui a entrainé une sécheresse dont les effets touchent en première ligne les populations les plus vulnérables, c’est-à-dire les nomades et semi-nomades en milieu rural et les habitants des zones périurbaines de la capitale. On compte parmi ces effets la malnutrition chez les enfants moins de cinq ans, la perte de bétail chez la population nomade qui se traduit en la perte de leur principale source d’alimentation et de revenus, ainsi que la dégradation des conditions sanitaires et la propagation des maladies transmissibles dont entre autres le choléra. En octobre 2008, FEWSNET a publié un rapport selon lequel 141.000 personnes, sur une population totale estimée à 720.000 selon une enquête gouvernementale réalisée en 2008, vivaient dans des conditions d’insécurité alimentaire extrême.

Pour marquer la JIV, le programme des Volontaires des Nations Unies à Djibouti a organisé deux activités en collaboration avec le Ministère de l’habitat, de l’urbanisme, de l’environnement et de l’aménagement du territoire. Ce dernier a organisé une campagne de sensibilisation sur le changement climatique, constituée de conférences et de rapports dans la presse nationale, du 19 au 26 novembre 2009, avant le départ de la délégation djiboutienne à la Conférence de Copenhague. Ainsi, les activités des volontaires VNUs à Djibouti ont dû avoir lieu durant cette période, c’est-à-dire avant le 05 décembre 2009.

Le film « Home » réalisé par Yann Arthus-Bertrand a été diffusé dans le cadre de la conférence organisée par le Ministère à l’Université. Les volontaires VNUs ont sélectionné quelques tranches pertinentes du film, et ont élaboré quelques points de discussion sur le thème du changement climatique et du volontariat. La conférence a été animée par des experts de l’Université et du Ministère, qui ont apporté une perspective sur la situation environnementale à Djibouti.

La signature de la pétition « Seal the Deal » par les officiels et les participants a été également organisée, comme aussi un concours de dessins et de plantation d’arbres au Camp Ali Addeh. Comme la plupart des volontaires VNUs à Djibouti sont affectés au sein du Haut Commissariat pour les Réfugiés, la deuxième activité a été organisée au camp de réfugiés d’Ali Addeh. Ce camp accueille plus de 8 500 personnes, principalement venus du Sud/Centre de la Somalie, du Somaliland, de l’Ethiopie et de l’Erythrée. Ce chiffre pourrait atteindre 12 000 d’ici la fin de 2009, à cause de la hausse des violences et de l’instabilité dans le Sud de la Somalie.

Un concours de dessin a été organisé à l’école primaire du camp, et en collaboration avec l’association environnementale du camp, sur le thème de la protection de l’environnement. En même temps, des arbres ont été plantés au sein de l’école. Le jour de la manifestation, des prix ont été remis aux gagnants du concours, des arbres ont été plantés, et une séance de sensibilisation a été organisée pour l’ensemble des élèves de l’école sur l’importance de la protection de l’environnement, la plantation d’arbres, et sur le rôle que chacun peut jouer dans la protection de l’environnement.

La couverture médiatique de ces activités a été assurée par les quotidiens nationaux La Nation et Al-Qarn, et par la radio et la télévision nationale.





This page can found at: http://www.worldvolunteerweb.org/browse/sectors/refugees-displaced-people/doc/la-jiv-celebree-avec.html