Un programme national de volontariat jeunesse en Guinée
05 March 2010

Conakry, République de Guinée: Le lancement du programme national de volontariat jeunesse (PNVJ) en Guinée a eu lieu le 9 décembre 2009, date retenue par le Gouvernement, le programme VNU et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) pour célébrer, en République de Guinée, la Journée internationale des Volontaires. Son thème au plan national : « Le volontariat au service de la consolidation de la paix et d’un environnement sain ».

Dans le cadre du Programme Régional pour l’Emploi des Jeunes et la Cohésion Sociale (YERP), conjointement financé par le Royaume d’Espagne et le PNUD, sept initiatives, dont le PNJV, ont été approuvées pour les jeunes de la République de Guinée.

Le premier corps national des volontaires est composé de 200 jeunes volontaires de la paix et du progrès national appelé « Corps du progrès ». Leur déploiement dans onze préfectures et la zone spéciale de Conakry pour le compte d’une cinquantaine de Communautés Rurales de Développement (CRD) s’effectuera au courant de la deuxième quinzaine de mars 2010. D’ici là, des formateurs de proximité auront été formés et les volontaires auront, eux aussi, bénéficié d’une formation dont les vingt thèmes seront dispensés dans le cadre de cinq modules.

Sur les objectifs du PNJV, Youssouf Dioubaté, Conseiller du Programme Pauvreté, dira, entre autres, dans son discours aux festivités ce qui suit : « … se servir du volontariat … comme un outil pouvant offrir aux jeunes un cadre pour acquérir une expérience professionnelle de terrain en vue d’améliorer leur employabilité tout en contribuant au développement local, à la consolidation de la paix et à la culture de la citoyenneté ».

Les cérémonies de la JIV 2009 se sont déroulées dans la capitale du pays. C’est la salle des congrès du Palais du peuple qui les a abritées. L’agenda conçu pour l’occasion a été structuré autour de l’assainissement et de la visite guidée du siège du PNJV, de deux conférences débats, d’animation culturelle, de prestations symboliques et de trois discours.

Les messages majeurs véhiculés au cours de ces activités susmentionnées ont portés sur le sens, la portée et la signification du volontariat de manière globale, la promotion d’un environnement sain et durable ainsi que la promotion et la consolidation de la paix et du dialogue social en République de Guinée.

Il y avait une centaine de participants qui ont, entre autres, écouté le témoignage d’un ancien volontaire VNU, M. Samba Oumar Soumaré. Celui ci a mis l’accent sur son expérience personnelle et encouragera les participants « à s’inscrire nombreux dans le mouvement ». Il se dira également « …heureux d’apprendre que la Guinée a son programme de développement du volontariat pour sa jeunesse ».

En 2009, plus de 20 jeunes Guinéens ont obtenu des affectations de volontaires VNU dans six pays (Burundi, Tchad, République Démocratique du Congo, Haïti, Mauritanie, Soudan et Niger). Pour la même période, cinq volontaires VNU internationaux ont été affectés en Guinée, pour le compte d’agences onusiennes (Programme alimentaire mondial, Programme des Nations Unies pour le développement et le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés).





This page can found at: http://www.worldvolunteerweb.org/browse/volunteering-issues/young-volunteers/doc/un-programme-national-de.html