United Nations WorldVolunteerWeb.org WorldVolunteerWeb.org


{title}

COMPTE-RENDU DE LA REUNION D’INFORMATION

SUR L’ANNEE INTERNATIONALE DES VOLONTAIRES 2001

AIV 2001

PNUD/YAOUNDE 5 JUILLET 2000

 

 

Le mercredi 5 Juillet 2000 s’est tenu dans les bureaux du PNUD une réunion d’information organisée par une mission du Programme VNU Bonn dont l’objet principal portait sur la préparation de l’organization de l’Année Internationale des Volontaires 2001.

Y participaient :

Les représentants de quelques départements ministériels, des agences du Système des Nations  Unies , des organizations de volontaires internationaux, des organizations nationales de volontaires ou autres, des organismes bilatéraux et autres, des institutions académiques, des média, soit au total une trentaine de participants, voir liste ci-jointe.

L’ordre du jour portait sur les points suivants :

- Allocution d’ouverture du Coordonnateur Résident

- Bilan, Présentation du Programme VNU et des opportunités d’utilisation

- Présentation de l’AIV 2001 et création d’un comité national AIV 2001

- Les travaux de groupe

- Allocution du Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies

Dans son allocution, le Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies qui a mis l’accent sur les points suivants:

  • l’historique de l’AIV 2001 en passant par la JIV, 
  • la nécessité de mise en place d’un comité pour les préparatifs de l’AIV 2001,
  • la constitution, le rôle et les tâches du Comité National AIV 2001,
  • un survol des activités du programme VNU au Cameroun,
  • la nécessité de redynamisation du Programme VNU avec une proposition de domaines ou programmes où il existe des possibilités de coopération.

- Présentation du Programme VNU et des opportunités d’utilisation des VNUs par la mission du Programme VNU Bonn

Il s’agissait d’une présentation sommaire des activités du Programme VNU et des différentes possibilités d’utilisation offertes par ce programme. Pour de plus amples informations les participants ont été renvoyés à la documentation distribuée et au Point Focal du Programme VNU : Mme Adakou Apedo-Amah prendra des contacts avec les participants afin d’approfondir l’information sur les prestations du Programme VNU.

- Présentation de l’AIV 2001 et création du Comité National AIV 2001 par la mission du Programme VNU Bonn

Elle a consisté en une rétroprojection qui a retracé l’historique de l’AIV 2001, le rôle du Programme VNU, la mise en place d’un Comité National AIV 2001, sa composition, les activités possibles à organizer, les relations avec l’équipe de coordination de l’AIV 2001, le lancement de l’AIV 2001.

Les débats qui ont suivis cette présentation ont pour l’essentiel porté sur :

  • la définition du volontariat,
  • la faible représentativité des organizations nationales de volontaires parmi les participants,
  • la composition, la représentativité, les pouvoirs, la légitimité, les ressources et moyens d’action du Comité National AIV 2001,
  • la création de comités provinciaux et la prise en charge de ses membres pour la participation aux réunions,

Les participants ont remarqué la nécessité de créer un Comité National pour la préparation et la mise en oeuvre de l’AIV 2001 au Cameroun. Néanmoins, compte tenu de la faible participation à la réunion, il a été décidée de reporter la création de ce Comité.

  1. Les travaux de groupe

Les participants disponibles pour la poursuite de la réunion dans les groupes de travail, soit une vingtaine environ, ont été répartis dans deux groupes de travail.

Les rapports des travaux des deux groupes dont les résumés se présentent comme suit, se trouvent annexés à ce présent rapport :

GROUPE 1 :Situation du Volontariat au Cameroun

L’état des lieux a permis d’identifier les domaines et les différentes formes de volontariat , les différents acteurs et intervenants.

GROUPE 2 : Composition du Comité National et Plan d’Action National Provisoire

Le Comité National devrait être constitué au maximum de 30 membres : représentants du Gouvernement, des agences du Système des Nations Unies, des ONGs de volontariat nationaux et internationaux, des ONGs bilatérales, des institutions académiques, des médias et de la société civile, avec 1/3 de femmes. Il devra être présidé par le Ministère de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (MINPAT).

La mise en place de comités provinciaux devrait être envisagée, en vue de la participation de toutes les provinces du pays.

Le plan d’Action National provisoire devrait avoir pour but de promouvoir le volontariat et reposer essentiellement sur la sensibilisation, l’information et la communication à travers les médias et les meetings.

Dans le souci de procéder rapidement à la mise sur pied du Comité National AIV 2001, et compte tenu des délais du lancement de l’AIV 2001 fixé au 5 Décembre 2000, les résolutions ci-après ont été prises :

  • programmation d’une réunion élargie à tous les intervenants pour le 26 Juillet 2000 en vue de la mise sur pied du Comité National AIV 2001.
  • stratégie de médiatisation à moindre frais consistant en une prise de contact direct avec les responsables des organes de radio-télé (rédacteurs en chef, directeurs de programme)

Les résultats de groupes de travail ont été présentés en pleinière. L’assemblée a notamment adopté la décision de convoquer une réunion pour la création du Comité national pour le 26 juillet 2000. Cette réunion sera convoquée par le Point focal VNU et aura lieu au PNUD Yaoundé avec objectif principal la création du Comité National AIV 2001. Tous les participants à la réunion ont été invités à communiquer les adresses d’organizations qui devraient être invités à cette réunion (en dehors de celles qui ont déjà été invitées). Il s’agit notamment aussi des organes de presse pour une plus large couverture médiatique de l’évènement.

 

ANNEXE 1

GROUPE DE TRAVAI L N 1 :

Situation et formes de volontariat au Cameroun

Participants

 

N

Noms et Prénoms

Adresse

Fonction dans le Groupe de travail

1

Mohamadou Lawal

MINPAT

Président

2

Ibrahim Peghouma

PNUD

Co-président

3

Alain Jean Tambou

CATIBA

Rapporteur

4

Beatrice Eyong

PNUD

Membre

5

Corinne Sahri

AFVP

Membre

6

Valère Ebosso

CIRP

Membre

7

Anne-Marie Bakyono

CDSR

Membre

 

Thème n 1 Situation du volontariat au Cameroun

I. Historique :

Le volontariat au Cameroun comme partout ailleurs, est une vieille tradition. Les gens ont toujours fait des efforts pour le bien de leurs communautés de manière bénévole. Mais les formes actuelles de volontariat (officiellement reconnues et bien structurées) ont commencé avec les missionnaires après les indépendances et à travers différentes organizations ou associations d’œuvre sociale.

  1. Cadre Juridique .
  2. Les associations formelles de volontariat exercent légalement sous les dispositions de la loi n 90/053 du 19/12/90 portant sur la liberté d’association. Il y a eu quelques confusions car les associations à but plus économiques ne pouvaient se distinguer de celles de pur volontariat. Ainsi a-t-on élaboré d’autres lois pour permettre de distinguer les associations d’intérêt économique.

  3. Principaux domaines concernés.
  4. De ses origines jusqu’à nos jours, le volontariat au Cameroun s’est toujours intéressé aux domaines ci-après : Santé, Education/Formation, Environnement, Droits de l’Homme et Démocratie, Développement rural, Infrastructures etc.

  5. Evolution de la notion de volontariat.

A travers le temps, l’on est passé du volontariat d’assistance unilatérale au volontariat d’apprentissage mutuel, d’entraide et de collaboration avec le développement des approches participatives.

II. Quelques grandes associations de volontariat formelles

au Cameroun

En plus du Programme des Volontaires des Nations Unies, on peut citer :

  • le Corps de la Paix,
  • l’Association Française des Volontaires du Progrès
  • CATIBA et plusieurs autres associations d’envergure nationale, régionale ou locale.

D’autres associations ou ONGs existent et déclarent exercer dans le volontariat, mais leurs objectifs restent difficiles à identifier dans le domaine. Ainsi en 1992, la législation du Cameroun a décidé de distinguer les organizations à but économique des autres à but non lucratif (social).

III. Perception du volontariat

Les volontaires sont perçus comme des sauveurs. Les bénéficiaires des activités des volontaires voudraient en profiter davantage et oublient qu’ils doivent à un moment prendre eux-mêmes en charge leur avenir. On attend un peu trop des volontaires tout en oubliant qu’ils ne peuvent qu’apporter leur savoir-faire ou leur force et leur compétence. Certains moyens d’action ne leur étant pas souvent accessibles. Ce qui est fascinant est que le volontariat est de plus en plus perçu comme une noble activité par l’ensemble de la communauté internationale.

IV. Visibilité.

Les volontaires manquent parfois les moyens médiatiques pour mieux vendre leurs actions. Ils font beaucoup de choses qui passent inaperçues car parfois leurs interventions ont lieu là où peu de personnes iraient chercher des informations (zones enclavées, milieux pauvres, milieux culturellement fermés etc…)

V. Difficultés rencontrées.

  • Manque de visibilité
  • Moyens limités
  • Priorités des volontaires (pour le développement) différentes parfois de celles des bailleurs de fonds
  • Enclavement des zones d’intervention
  • Incompréhension de certains partenaires

VI. Quelques recommandations.

  • Sensibilisation du public en général sur le volontariat
  • Concertation entre les différentes associations de volontariat
  • Aider les volontaires à s’intégrer facilement dans des milieux géographiques et culturels où ils doivent intervenir

 

Thème n 2. Formes de volontariat au Cameroun

  1. Introduction :
  2. Comme nous l’avons déjà relevé, il existe au Cameroun des formes traditionnelles (très anciennes) et des formes modernes de volontariat

  3. les formes traditionnelles.
  4. Les membres des communautés ont toujours offert leurs services pour le bien commun de leur société. Ces efforts ont souvent porté sur la défense du territoire, la construction des ponts, l’organization des fêtes traditionnelles etc… Les volontaires dans ces conditions agissent en rangs dispersés sans aucune forme d’organization et, aussi sans solliciter des moyens supplémentaires extérieurs. Ils font ce qu’ils peuvent réaliser avec les matériaux locaux et leurs propres expertises. Il faut relever que cette forme est très limitée et peu efficace devant les questions actuelles de développement.

  5. Les formes modernes.

A cause des limites montrées par l’Etat et même les formes traditionnelles de volontariat, la Société Civile s’est rendue compte qu’elle devait prendre elle-même en charge certaines activités en vue d’assurer le bien être de ses membres. Ainsi, des personnes s’organizent en associations, ONG et autres formes d’organization pour mener des activités sans but lucratif. Elles ne visent rien d’autre que le bien-être commun. Ces formes d’organization sont plus structurées et formelles avec la possibilité de recevoir d’autres sources des moyens nécessaires pour leurs activités. Les sources leur versent volontairement leurs contributions qui doivent être gérées de manière à faire bénéficier chaque membre de la communauté et aussi à perpétuer le plus longtemps possible, les retombées de l’aide obtenue.

 

ANNEXE 2

GROUPE DETRAVAIL N2 :

Plan d’action provisoire et composition du futur comité national

Participants

Noms et Prénoms

Adresses

Fonctions dans le groupe de travail

Edward A. Ako

Université Ydé I

Président

Joséphine Mani

VNU/PNUD

Secrétaire

Guy Bertrand Nimpa

I.C.P.R.

Tél/fax 22 39 59

Membre

Etienne Kembou

VNU/ OMS/SIDA

Membre

André Nguemdjom

VNU/PNUD

Membre

David Samuel Njiki Njiki

VNU/PNUD

Membre

Gilles Noudjag

Université  Catholique (UCAD/ICY)

Membre

Njatang Urbain

FOJEPDE B.P. 30286 YDE

Tél. 31.93.99, FAX. 31.00.76

Membre

Philibert Mundanda

VNU/PNUD

Membre

Mary Mone Fosi Mbantenkhu

MINEF

Membre

Aristide Komze

Presse Jeune, Tél. 21.02.62

Membre

I .Plan d’action provisoire

Objectifs :

  1. Sensibilisation au niveau national sur le volontariat et les programmes afférents :

    • Journée Internationale des Volontaires  : 5 Décembre
    • Année Internationale des Volontaires  : 2001

  • Activités à mener :
    • Contacter les mass média pour information et large diffusion (Radio, TV, journaux)
    • Meetings de sensibilisation à organizer
    • Prendre attache avec les ministère et les responsables provinciaux

N.B. Ces activités vont commencer immédiatement et seront prises en relais par le Comité National après son installation.

2. Mise sur pied d’un comité national

  • Activités à mener
    • Identifier, répertorier les acteurs qui existent déjà ainsi que leur domaines d’intervention
    • Convoquer les différentes structures qui y participent

3. Proposition de l’organization des interventions

  • Activités à mener
    • Définir les différents tâches et rôles
    • Etaler ces tâches et rôles dans le temps
    • Préparation de la journée internationale
    • Prendre attache avec le MINPAT pour que le Ministre soit informé et assiste à la réunion de mise sur pied du comité national
    • Création des sous commissions de travail
    • Réflexions sur l’AIV 2001
    • Mener les actions pour la visibilité du Volontariat au Cameroun.

2. Composition du futur Comité National

  • Le Gouvernement  :

- Premier Ministère

- Ministère du Plan et de l’Aménagement du Territoire

- Ministère de la Jeunesse et du Sport

- Ministère de la Santé

- Ministère de l’Education Nationale

- Ministère des Affaires Sociales

- Ministère de la Condition Féminine

- Ministère de l’Environnement et des Forêts

- Ministère de l’Agriculture

  • Les Volontaires du Systèmes des Nations Unies
  • Les Volontaires locaux nationaux
  • Les Volontaires des autres systèmes
  • La Représentation des ONG Bilatérales
  • Les Média
  • Le clergé
  • Les Universités et Institutions de formation
  • Le Point Focal VNU PNUD

Le Comité a la possibilité de faire appel à des compétences en cas de besoin

Propositions :

  • 1 Comité National 30 personnes environ
  • 10 comités provinciaux :5 personnes/province
  • la représentativité des femmes doit être d’au moins 1/3 suivant les recommandation des Nations Unies
  • nécessité de faire la distinction entre les ONGs et le volontariat proprement dit.

Résolutions :

  • Responsabiliser les différents VNU/PNUD pour l’organization de la réunion du 26 Juillet 2000 concernant les divers contacts à prendre ;
  • Le point focal (avec l’assistance des VNUs affectés au Bureau du PNUD) doit prendre contact avec les différentes personnes, personnalités et organes à convier à la réunion du 26 Juillet 2000 ;
  • Il est nécessaire de notifier sur les invitations que les frais d’hébergement et la logistique sont à la charge des participants ;

 

 

ANNEXE 3

REUNION D’INFORMATION SUR L’AIV 2001

MERCREDI 5 JUILLET 2000

FICHE DE PRESENCE

 

NOMS et PRENOMS

FONCTIONS

ORGANISATIONS

OU INSTITUTIONS

ADRESSES

1

Mani Mbéna Joséphine

VNUN Contrôleur Financier

Projet NEX/PNUD

22.50.35

2

Philibert Mundanda

VNU International Spécia. Ingénieur Agronome

Réseau Afrique 2000 Projet Micro Schemes/PNUD

Tél. 22.50.35

Fax 22.43.69

3

Claire Mazurelle

Chargé de l’information

UNICEF

Tél. 22.31.82

22.03.93

4

Corinne Sahri

Volontaire chargé

des Recherches

-Information/Formation

AFVP

Tél. 22.17.96

Fax. 22.12.63

E.mail afvp.cam@iccnet.cm

5

Ibrahim Peghouma

VNUN Spécialiste Ingénieur Agronome

Réseau Afrique 2000

Projet Micro Schemes/ PNUD

Tél. 22.50.35

6

Dr. Blanche Anya

OMS

Tél. 21.02.58

Fax 23 .02.96

7

Nicole Steyer

Conseiller en Genre

PAM

Tél. 23.17.28

8

Dr. Okani Rachel-Claire

Chef de Division de la

Recherche & Coop.

Univ. de Yaoundé II

Pas de tél.

9

Njiki Njiki David Samuel

VNUN Spécialiste Ingénieur Agronome

Réseau Afrique 2000

Projet Micro Schemes PNUD

Tél. 22.50.35

10

Nguemdjom Andre

VNUN Spéc. Ingénieur Agronome

Réseau Afrique 2000

Projet Micro Schemes PNUD

Tél. 22.50.35

22.41.99

11

Zambo Alain Jean A.

Communicateur

CATIBA

Tél. 21.24.52

12

Mohamadou Lawal

Cadre

MINPAT/DCET

Tél. 22.64.13

13

Claire Ndingue

Journaliste

CRTV

Tél.21.40.88

14

Urbain Njatang

Etudiant

FOJEPDE

Tél. 31.93.99

Fax. 31.00.76/

31.76.00

Email njatang@yahoo.fr

15

Gilles Noudjag

Secrétaire.universitaire

UDEAC/IC

Tél. 23.74.00/01

E-m.ucac.icy-nk@camnet.cm

16

Edward O. Ako

Enseignant

Université Yaoundé I

Téf. 23.12.60

22.09.55

Fax. 22.13.20

l tako@uycdc.uninet

 

Suite de la liste

N

NOMS et PRENOMS

FONCTIONS

ORGANISATIONS

OU INSTITUTIONS

ADRESSES

17

Cornelia Nkoa Ze

Directeur Adjoint

DED Yaoundé

Tél. 21.30.40

18

Louise Wandji

Sr. Adm. Assistant

FNUAP Yaoundé

Tél.21.98.63

21.98.64

Fax. 21.98 .62

19

Anne-Marie Bakyono

Economic.Affaires Officer

CDSR-AC Yaoundé

Tél. 23.14.61

Fax.23.31.85

E mail abakyono@un.org

20

Valère Ebosso

Directeur/ Programmes

C.I.R.P/ Yaoundé

Tél/Fax 22 39 59

21

Gabriel Kwenthieu

Directeur Adjoint

Peace Corps Yaoundé

Tél.20.25.34/

20.43.48

22

Béatrice Eyong

VNUN Ingénieur Agronome

Réseau Afrique 2000

Projet Micro Schemes PNUD

Yaoundé

Tél.22.50.35/22.41.99

23

Armant Rayar

SCAC

Ambassade de France Yaoundé

Tél.23.40.13/

22.17.76

24

Patricia de Mowbray

R.C.

UN Development Activities

PNUD Yaoundé

Tél.22.50.35

22.41.99

Aristide Komze

Chargé de la Communication

Presse Jeune aoundé

Tél. 21.02.62

FAX 20.96.35

26

Fosso Ketud

Documentaliste

Presse Jeune

Tél. 21.72.41

Fax 20.96.35

27

Guy Bertrand Nimpa

Dir. Relations.Ext.

CIRP

Tél./Fax 22.39.59

28

Adakou Apedo-Amah

Point Focal Prog.

VNU Spécialiste

PNUD

Tél. 22.50.35

22.41.99

29

Mary Fosi Mbantenkhu

Chef de Cellule de Monitoring

MINEF,

Tél. 22.94.83

Fax 22.94.89

30

Mohamabou Lawal

Cadre

MINPAT/DCET

Tél. 22.64.13

31

Ntsama Bene

Enseignant

Uni. Ngré

Tél. 23.08.16

c/o Mboudou

32

Etienne Kembou

VNUN Conseiller VIH/Développement

PNUD/OMS/MSP

VNU Proj. SIDA/MST

Tél. 20.02.58

 






UN Volunteers This website is coordinated by the UN Volunteers programme.
  *Disclaimer