World Volunteer Web Home  
Volunteerism worldwide: News, views & resources
  Home   About us   Contact us   Contribute   Search   Sitemap 
 
Une première Assemblée mondiale sur la mesure de la société civile et du volontariat
25 September 2007

Photo de groupe des participants à l’Assemblée mondiale sur la mesure de la société civile et du volontariat. (Photo: VNU)Photo de groupe des participants à l’Assemblée mondiale sur la mesure de la société civile et du volontariat. (Photo: VNU)
Bonn, Allemagne: “L’Assemblée mondiale sur la mesure de la société civile et du volontariat“ organisée conjointement par le centre Johns Hopkins d’études sur la société civile et le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) a débuté aujourd’hui dans les bureaux des Nations Unies à Bonn.

Lors de la séance d’ouverture, le responsable de la coordination du programme VNU, Ad de Raad, a déclaré :  “Cette Assemblée mondiale constitue une étape supplémentaire dans le mouvement d’acceptation du volontariat comme force significative du développement économique et social. Les décideurs doivent pouvoir examiner tous les aspects du volontariat s’ils doivent prendre ce phénomène au sérieux et l’intégrer dans les prises de décisions budgétaires et autres ayant un rapport avec l’engagement civique. “

Prenant la parole au nom de la Division de la statistique des Nations Unies, Herman Smith a salué les progrès réalisés dans l’initiation d’un processus pour améliorer les données sur le secteur à but non lucratif, en soulignant que ”ces activités sont plus pertinentes que jamais.  Nous nous sommes engagés à ce que les activités non lucratives soient mieux reconnues par les systèmes statistiques au niveau mondial”.

Lester Salamon, directeur du centre d’études sur la société civile Johns Hopkins a exprimé son plaisir d’assister à cette réunion historique de statisticiens de comptabilité nationale et d’actifs de la société civile. ”Ils déterminent notre vision du monde et nous placent face à la réalité.  Le secteur non lucratif et le volontariat ont longtemps été les sous-continents du paysage social mondial. Cette assemblée générale marque une étape historique dans la recherche d’une solution à ce problème…”

Parmi les autres intervenants à cette assemblée, citons le directeur du Bureau des statistiques de l’Organisation internationale du Travail, le directeur de la Division des statistiques de l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE), un représentant de la Fondation allemande Bertelsmann et des cadres statisticiens de la Division de statistique des Nations Unies et des représentants de la société civile d’Amérique du Nord, d’Europe, d’Afrique et d’Asie.

C’est la première Assemblée mondiale de ce genre pour évaluer les progrès réalisés dans la mesure des contributions de la société civile, du volontariat et des activités philanthropiques par la mise en oeuvre des directives du manuel des Nations Unies sur les institutions à but non lucratif dans le système de comptabilité nationale.

Les directives du manuel demandent aux bureaux nationaux de statistiques de préparer des comptes satellites sur le secteur des activités non lucratives, de la philanthropie et du volontariat dans le cadre de leur collecte de données économiques et des rapports officiels. D’ores et déjà, 28 pays développés et en développement se sont engagés à appliquer ces directives. Huit d’entre eux ont produit les comptes satellites demandés dans le manuel.

Un nouveau rapport de l’Université John Hopkins qui examine les données initiales tirées des comptes satellites publiés qui démontre l’importance des organisations à but non lucratif sera distribué à la réunion du 25 septembre. "Notre analyse révèle que les institutions à but non lucratif représentent, en moyenne, un pourcentage substantiel du produit intérieur brut, ce qui les positionne à la tête des industries de service et à égalité avec les industries de la construction et des finances dans ces mêmes pays", note Lester Salamon, auteur du rapport et directeur du centre d’études sur la société civile de l’Institut des Etudes Politiques de l’Université Johns Hopkins


Le texte intégral du rapport Johns Hopkins, "Mesure de la société civile et du volontariat : Conclusions initiales sur l’application des directives du manuel des Nations Unies sur les institutions à but non lucratif" sera disponible le 25 septembre en ligne sur le site http://www.jhu.edu/ccss. Les rapporteurs qui souhaitent recevoir ce rapport sous embargo pour des articles publiés après 12h01 (heure d’été de New York) le mardi 25 septembre sont priés de contacter Mimi Bilzor au numéro +1-410-516-8541 ou mimi@jhu.edu.

Le programme VNU est le point focal du volontariat au sein du système des Nations Unies.  Il participe de façon marquante au développement effectif en sensibilisant l’opinion sur le rôle et les retombées du volontariat, par la promotion de l’engagement civique dans les programmes de développement et par la mobilisation des volontaires.

Pour de plus amples informations et pour organiser des entretiens, veuillez contacter :

Amina Said, info@unv.org <mailto:info@unv.org>, Tel. +49-228-815 2219
www.unvolunteers.org <http://www.unvolunteers.org>